Index du Forum
 
S’enregistrer
 
 Index du Forum FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
 
Lexique Lyonnais

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La Revue -> La Bohème -> Littérature
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Noa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2010
Messages: 2 536
Localisation: 3ème planète à gauche après le soleil
Féminin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 24 Mar - 16:36 (2012)    Sujet du message: Lexique Lyonnais Répondre en citant

Bein oui, encore une demi heure à tuer au boulot, alors, je m'occupe comme je peux....

Alors voilà un petit lexique des expressions lyonnaises, ma nouvelle ville d'adoption....


Abader (s’) S’ensauver, décaniller, prendre la poudre d’escampette.
Ablaguer Saccager, ravager.
Acque Avec.
Acuchonner Mettre en cuchon, amonceler.
Agraper Saisir, prendre, attraper.
Agriable adj. Agréable.
Alcoolite n.m. Acolyte.
Apincher Regarder, guetter, épier.
Argents n.m.pl. Les mots concernant la richesse s’emploient, à Lyon, au masculin pluriel. Des argents (voir escalins et pécuniaux).
Arias n.m.pl. Embarras, tumulte, histoires…
Arpions n.m.pl. Doigts de pieds, ergots.
Arreluquer Regarder attentivement, examiner.
Ateyer n.m. Atelier.

Barguigner Hésiter.
Benazet n.m. Benêt, caquenano.
Bétiser Dire des sornettes.
Buvande n.f. Piquette.

Cambronne n.m. Carbonne. Oxyde de cambronne ; sulfure de cambronne.
Caquenano n.m. Benêt, timide, sot.
Catolle n.f. Bigote, cancorne qui se scandalise de tout.
Censément adv. Le Littré de la Grand’Côte traduit par « comme qui dirait ».
Ceusses Ceux.
Collagne (de) Ensemble, de concert.
Coqueluchon n.m. Tête, cabochon
Couenne n.f. On écrit aussi « couane ». Homme indolent, timide, sans énergie.
Cuchon n.m. Tas, amas. Un cuchon de z’équevilles dit Nizier du Puitspelu.
Cul (prendre son c. par l’oreille) S’en aller, s’ensauver.

Décaniller Jouer des canilles, s’ensauver, s’en aller.
Décesser Cesser, finir.
Défunter Mourir.

Embierne n.f. Embarras, ennui. Selon N. du Puitspelu, un Parisien dirait « emm..dement »
Embobeliner Tromper en amadouant.
Emboconner Empoisonner, empester.
Empeinte n.f. Grande rame servant de gouvernail. Le Littré de la Grand’Côte cite l’expression « autant monter une empeinte par un escalier à noyau » pour une tâche désagréable ou très difficultueuse.
Ensauver (s’) S’abader, décaniller, se sauver.
Equevilles n.f.pl. Déchets, ordures.
Escalins n.m.pl. Argent. Avoir des escalins ; être riche.
Escanner (s’) S’ensauver, s’en aller.
Escayers n.m. Escaliers. N. du Puitspelu signale qu’à Lyon il s’emploie toujours au pluriel.
Esqueprès Plus agréable à prononcer que exprès. Faire à l’esqueprès.

Fenotte n.f. Femme. S’emploie dans un sens aimable.
Fesait Faisait. Je fesais, tu fesais, il fesait, nous fesions, vous fesiez, ils fesaient.
Fourachaux n.m. Ecervelé. N. de P. dit qu’un four à chaux ne peut manquer d’être échauffé.
Fumerons n.m.pl. Jambes.

Gandoise n.f. Plaisanterie, blague, raillerie.
Gégé Gérard Collomb, merdelion depuis qu’il a succédé à Raymond Barre dans le fauteuil de prévôt de Lyon, en 2001.
Gone n.m. Gamin, garçon, homme (de Lyon, bien sûr !)

Huile d’Henri cinq Huile de ricin.

Lacombe (Paul) Restaurateur lyonnais (Léon de Lyon) qui passe pour avoir inventé, en 1934, la « cervelle de canut » qui est, comme chacun se devrait de le savoir, à base de fromage blanc.
Lambinocher Traîner, lambiner.
Lentibarner Flâner

Mami n.m. Petit enfant.
Manquablement adv. Inévitablement, immanquablement.
Merdelion n.m. Le prévôt de Lyon est dit merdelion depuis que le Zizi Pradel assuma cette fonction.

Nigodème n.m. Sot, nigaud.

Ovrage n.m. Ouvrage, travail. S’emploie aussi au féminin. Faire de la belle ovrage.

Panosse n.m. Personne molle, lente.
Parsident n.m. Président. Le parsident de Thizy, se dit, à Lyon, depuis que Michel Mercier, conseiller général de Thizy (canton de 12.000 habitants pour 8 communes) préside le Conseil Général du Rhône, assemblée qui fleure la ruralité à tout bout de champ.
Pécuniaux n.m.pl. Des argents, des escalins. Avoir des pécuniaux ; être riche
Petêtre Peut-être.
Phynances n.f.pl. Finances.
Pillandre n.f. Vaurien, voyou. Il arrive que Madelon qualifie Guignol de Grande pillandre. S’emploie également au masculin.
Pique-plante Se tenir pique-plante ; être piqué au sol, planté, immobile, sans pouvoir bouger.
Pradel Voir Zizi.

Quéqu’un Quelqu’un.
Quéquefois Quelquefois.
Quinquet n.m. Œil. S’emploie le plus souvent au pluriel.

Sanque n.m. Sang. Nizier du Puitspelu dit que l’on emploie plus élégamment le pluriel : Ça m’a retourné les sanques.
Sinquétic La mère Cottivet, qui a aujourd’hui atteint un âge (très) certain, rencontre des difficultés avec les mots modernes, surtout lorsqu’ils portent sur des choses qu’elle juge peu positives. Sinquétic traduit sans doute son dégoût du synthétique.
Socialisse Socialiste.
Adjectif de plus en plus singulier dans le sens qu’un grand nombre de ceux qui se l’approprient ont de moins en moins de lien avec le substantif. On s’abstiendra de citer des exemples.

Tarabate n.m. Se dit d’une personne remuante, turbulente.
Tavelle n.f. Planche de bois, trique
Thiâtre n.m. Théâtre. A Lyon, l’Opéra est appelé le Grand Thiâtre.
Tonnellien adj. Gnafron se souvient peut-être du dilemme du Cid. Mais de là à faire un adjectif avec le nom de l’auteur ! Tonnellien est une transposition intéressante. Notons que pour Gnafron un tonneau est, sans aucun doute, un objet qui mérite le respect.
Tramevet n.m. Traîne-fesses, tramway.
Traviole De traviole ; de travers.

Urbain n.m. Les gardiens de la paix ont autrefois porté le nom de Gardes Urbains, dit Nizier du Puitspelu, qui précise : Or nous les appelons de tous les noms qu’ils ont pu avoir jadis, mais jamais de celui qu’ils ont.

Velà Voilà.
Vesqué adj. Vexé. Parce que le sc est plus facile à prononcer que le cs.

Zizi (Pradel) Prénom donné à Louis Pradel, merdelion de 1957 à 1976. Il fut surnommé Zizi Béton en raison de sa calamiteuse politique urbaine. Voir, entre autres, l’échangeur de Perrache, la démolition d’une partie de la Grand’Côte et de la rue Puits Gaillot…
_________________
Tout seul on va vite; A deux on va loin....
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Sam 24 Mar - 16:36 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Noa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2010
Messages: 2 536
Localisation: 3ème planète à gauche après le soleil
Féminin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 24 Mar - 16:43 (2012)    Sujet du message: Lexique Lyonnais Répondre en citant

abergement = abri
abouler = venir
aguiger = exagérer
assir = s’asseoir
avoine de curé = poivre

belin = ami – chéri
bouchon = restaurant – café
bugne = sorte de beignet/un idiot/une claque

caillon ou cayon = un cochon
caboche = la tête
cafi = rempli
cani = bistrot
canut = un tisseur de soie
carotte rouge = une betterave
cervelle de canut = fromage blanc battu et assaisonné

débarouler = faire une chute

équevilles = tas d’ordure ménagère

ficelle = funiculaire à crémaillère
frisé comme la rue longue = droit

gone = un enfant
grattons = graisse de porc fondue grillée et risollée à la poëlle

miron = un chat

pot = bouteille de 46 centilitres
prendre du souci = se préparer à partir

quiner = se plaindre

rapetasser = racommoder
ratichon = correction
je rouille = je m’ennuie

traboule = allée qui traverse des maisons

vogue = fête forraine
_________________
Tout seul on va vite; A deux on va loin....
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:03 (2018)    Sujet du message: Lexique Lyonnais

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> La Revue -> La Bohème -> Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation